90.00  TTC

Pour toute commande supérieure à 10 études, merci de nous contacter directement
En cliquant ici

Infographies, monographies, interviews exclusives, portraits, cadre juridique et fiscal… Commandez l’étude dans son format papier de 64 pages.

Notre pays méconnait largement un mode de gouvernance répandu dans le reste de l’Europe : au Danemark, en Allemagne, en Norvège, en Suisse etc… de grandes entreprises industrielles et commerciales sont couramment détenues par des fondations, et le modèle s’avère durable et vertueux.

Pourquoi ?

Nous vous proposons par défaut un règlement via PayPal.
Vous pouvez également télécharger notre bon de commande et nous l’adresser avec un chèque correspondant au nombre d’exemplaire(s) souhaité(s).

(la facture vous sera transmise lors de l’envoi de l’étude)

Télécharger le bon de commande

Catégorie :

Description

Qui sait que Tata (Inde), Bosch ou Bertelsmann (Allemagne) , Rolex (Suisse), Ikea (Suède), Carlsberg (Danemark), ou Pierre Fabre (France) appartiennent à… des fondations ? Elles sont plus de 1 000 en Allemagne, 1 000 en Suède, 1 350 au Danemark, ces entreprises grandes ou plus petites, dont les fondateurs ont fait le choix de transmettre tout ou partie du capital et des droits de vote, à des fondations.

Malgré son caractère doublement vertueux, ce modèle est largement méconnu en France, où les Laboratoires Pierre Fabre, et dans une moindre mesure l’Institut Mérieux, font figures d’exceptions.

A l’heure ou la philanthropie devient plus entrepreneuriale et le capitalisme se veut plus responsable, où en France 700 000 entreprises familiales devraient être transmises dans les quinze prochaines années et l’Etat Providence s’essouffle, le modèle des fondations actionnaires est indéniablement à développer.